Piles boutons

Les dangers de l’ingestion de piles boutons

Chaque année en France, 1200 consultations sont recensées par les Services d’Urgence pour une ingestion de piles bouton. Parmi celles-ci 60% concernent des enfants de moins de 6 ans.

Qu’est-ce qu’une pile bouton?
Une pile bouton se distingue d’une pile alcaline traditionnelle par son plus petit diamètre, ce qui la rend plus accessible pour les enfants et ainsi plus facilement ingérable.
Mais où trouve-t-on ces fameuses piles boutons ? La réponse est simple, la pile bouton se cache dans beaucoup d’objets du quotidien.
Ceci qui nous amène à décupler notre vigilance à son égard : montre, clé de voiture électronique, thermomètre, calculette, toupie à main, carte musicale, télécommande, bougie électronique, balance de cuisine, appareil auditif etc…

piles bouton

Quels sont les risques exactement?

L’ingestion d’une pile bouton peut parfois passer inaperçue de part sa petite taille. Ce n’est pas pour autant que les conséquences sont négligeables.
En effet, cette ingestion peut provoquer de graves lésions sur son passage, de la bouche à l’intestin (lésions digestives avec risque de perforation, fistules, sténoses) pouvant même aller jusqu’au décès dans les cas plus graves…
Toutes ces complications sont d’autant plus redoutables que le diamètre de la pile est grand, qu’il s’agit d’une pile de haut voltage, ou que l’enfant est jeune.
De plus, même si le niveau de charge de la pile est proportionnel au risque induit, une pile déchargée peut être quand même dangereuse.

Exemples de piles

piles boutons dangereuses

Pile bouton
Pile de 6 à 20 mm

Piles danger

Pile ronde alcaline
Pile rondes type AA, AAA

Piles danger

Pile alcaline plate
Pile classique.

batteries

Batterie de voiture ou de téléphone
accumulateurs Lithium…

Que faire si mon enfant a avalé une pile bouton?

La gravité dépend du temps de contact de la pile avec la muqueuse oesophagienne ou gastrique de l’enfant.

  • Ainsi les bons réflexes se résument tout d’abord à contacter immédiatement un centre antipoison ou le SAMU dès l’ingestion supposée , qui vous indiquera la démarche à suivre
  • Mais que faire en attendant ?
    • Il est préconisé de ne pas faire boire ou manger votre enfant jusqu’à l’arrivée à l’Hôpital, ni d’essayer de provoquer un vomissement.
    • Emportez avec vous l’emballage ou l’objet dans lequel se trouvait la pile afin de recueillir le plus d’informations à son sujet.
    • Aux Urgences, une radiographie sera faite afin de localiser la pile bouton et de l’extraire en fonction de son avancée dans le tractus digestif.

Des actes de prévention simples peuvent permettre de réduire ce risque du quotidien :

  • Conservez les piles boutons hors de portée des enfants, y compris si elles sont dans leurs emballages ou que la pile est usagée.
  • Privilégiez l’achat de produits dont le compartiment est sécurisé, par exemple, avec la présence d’une vis ou d ‘un dispositif de blocage nécessitant une manipulation pour ouvrir.
  • Assurez vous que le compartiment à pile des produits est bien sécurisé et ne puisse être ouvert par les enfants (visses bien serrées, système de fermeture enclenché).
  • Ramenez régulièrement vos piles usagées à un point de collecte afin d’éviter qu’elles ne s’accumulent au domicile.
  • Ne changez pas les appareils contenant des piles en présence des enfants.
  • Surveillez les enfants lors de l’utilisation de jouets comportant des piles boutons.

Nouveauté 2020 : un fabricant “avec un lapin” a lancé les premières piles boutons au goût amer permettant de réduire le risque d’ingestion en cas de portage à la bouche.
Pour des lectures complémentaires : ANSES et les piles boutons

Sources pour aller plus loin : ANSES Vigilances Gare aux piles boutons